commentaire pour opus 11a

retour à la liste

Sonata brevis pour violoncelle et piano, op. 11a (1955)

I. Allegro début

II. Sostenuto

III. Presto

 

Première: 21 juin 1955 Cape Town (South Arfrica), Hidding Hall
Bertold Hummel / Virginia Fortescue

Durée: 13 minutes

Maison d'édition: N. Simrock Hamburg-London (Boosey & Hawkes) EE 3338 / ISMN M-2211-2078-6

I. II. III.

 

Preface (Simrock EE 3338, 2006)

Bertold Hummel a écrit sa Sonata brevis au cours d'une longue tournée en Afrique du Sud, au printemps 1955. Grâce aux dates qu'il a indiquées pour chaque mouvement, on peut reconstituer le périple qu'il l'a conduit avec un petit groupe de musiciens et d'acteurs à travers l'actuelle Namibie et l'Afrique du Sud. Ainsi, le thème vigoureux du premier mouvement a été écrit à Windhuk, la vaste et souple cantilène du Sostenuto à Omaruru et le Presto à 7/4 du dernier mouvement à Pretoria, la capitale. C'cst à l'université du Cap que le compositeur et violoncelliste, alors âgé de 30 ans, a créé sa Sonata brevis lors d'un concert de musique de chambre.
Depuis sa première publication chez Simrock en 1969, cette oeuvre pleine de vitalité jouit d'une grande popularité auprès des musiciens et des auditeurs. Grâce à cette nouvelle édition soigneusement revisée, elle pourra continuer à trouver ses interprètes à l'avenir.

Martin Hummel

 

De même que la Sonate pour violoncelle op. 2 composée quelques années auparavant, cette pièce, créée en 1955, révèle la familiarité de Bertold Hummel avec 'son' instrument qu'il étudia avec Atis Teichmanis. L'oeuvre entière est pénétrée d'allégresse et de clarté mélodique ; la fulgurance du mouvement final en 7/4 laisse en particulier une forte impression. La nouvelle édition, recomposée graphiquement et soigneusement révisée, constitue un apport intéressant au répertoire des jeunes violoncellistes. (Nouveautés 2007 Boosey & Hawkes / Schott)

 

retour à la page précédente

Deutsch - English