commentaire pour opus 19b

retour à la liste

Drei kleine Stücke (trois petites pièces) pour orchestre à cordes, op. 19b (1960)

I. Intrada

II. Melodia

III. Capriccio

 

La creation des Trois petites pieces a eu lieu en mai 1960 à Darmstadt dans le cadre du colloque de la Pentecôte de l'"Institut de musique contemporaine et de pédagogie musicale". L'orchestre d'étudiants de l'Academie municipale de musique de Darmstadt était placé sous la direction de Walter Kolneder.

Durée: 10 minutes

Maison d'édition: Simrock (Boosey & Hawkes) EE 5329 / ISMN M-2211-2120-2

I. II. III.

 

Preface (Simrock EE 5329)

En 1956 Bertold Hummel écrivit une Petite Suite pour violoncelle et piano, pour mettre à la disposition de ses jeunes élèves de violoncelle im morceau leur permettant de briller dans les auditions. Depuis sa parution en 1976 (Simrock EE 2954), le succès de l'oeuvre l'a hissé parmi les Standards de ce genre, comme d'ailleurs la version pour alto et piano datant de 1990 (Simrock EE 2954a).
En 1960, mon père a amplifié et instrumenté cette composition à la demande de l'éditeur Bernhard Bosse qui l'a éditée la même année sous le titre de Trois petites pièces pour cordes. Intrada - Melodia - Capriccio, tels sont les titres désormais de ces trois pièces de caractère, fort différentes. Grâce à leurs thèmes et rythmes marquants, elles donnent l'occasion à l'interprète comme à l'auditeur de se familiariser avec le monde de la musique dite contemporaine. Le degré de difficulté est consciemment choisi de manière à ce que les instrumentistes aient du plaisir à jouer ensemble même s'ils ne maîtrisent leur instrument à corde que dans les positions simples.
Avec cette nouvelle édition, les nombreux orchestres de jeunes et d'amateurs, à la recherche d'une littérature qui sonne bien et d'un niveau abordable, retrouvent à leur disposition une oeuvre qui, même 50 ans après, n'a rien perdu de sa fraîcheur ni de sa vitalité.

Martin Hummel

 

Ces trois petites pièces sont une oeuvre des débuts de Bertold Hummel, composées pour le simple plaisir de jouer. La composition est intentionellement maintenue dans un degré de difficulté qui permet même à un orchestre amateur de l'exécuter.
'Le compositeur n'a pas estimé qu'il soit au-dessous de son rang d'écrire, pour des jeunes, trois petits morceaux animés convenant bien aux cordes et sur mesure pour le corps sonore étonnamment développé' écrivit le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung. La nouvelle édition publiée par Simrock, soigneusement révisée, sera une véritable découverte pour les musiciens de chambre curieux et les organisateurs de concert.
(Nouveautés 2007 Boosey & Hawkes / Schott)

 

retour à la page précédente

Deutsch - English