commentaire pour opus 58

retour à la liste

Cinq Scènes pour deux batteurs, op. 58 (1976)


I.

II.

III.

IV.

V.

 

Durée: 15 minutes

Maison d'édition: Zimmermann Musikverlag Frankfurt ZM 19890 / ISMN M-010-19890-3

Thorofon CTH 2233

 

Les "5 Scènes" furent composées en 1976. Un chorégraphe imaginatif pourrait également donner de ce "duo concertant" une interprétation dansée.

Alors que Ia première voix comprend la distribution suivante: vibraphone, trois tambours bongos, güiro, deux blocs de bois, tam-tam, deux cloches de vaches et crécelle, le deuxième batteur se partage entre marimba, caisse claire, deux tom-toms, cinq tempelblocks, cymbales, tambourin et triangle.

La première section s'ouvre sur un solo de vibraphone, accompagné par le marimba dès la troisième mesure. Après vingt mesures de clavier, les tambours, les cymbales et les tempelblocks ensemble entrent en jeu. Les changements constants de tempo, de rythme et de mesure de cette première "Scène" méritent une attention toute particulière.

C'est par la transition tout en douceur d'un instrument à I'autre que se caractérise la deuxième section de I'oeuvre. Malgré sa brièveté, on y percoit un developpement thématique.

La troisième "Scène" - où interviennent blocs de bois, güiro, bongos, tempelblocks et tom-toms - est un peu plus calme que la précédente. D'intéressantes Iignes contrapuntiques déterminent la structure de cette section.

La quatrième section, au tempo encore plus retenu, commence, comme la première, par le jeu commun du marimba et du vibraphone. Le changement constant de mesure (3/4 - 4/4) y est déterminant. Le gong et les cymbales séduisent par leurs sonorités appuyées.

Dans la cinquième "Scène" , dont la crécelle marque le début, tous les instruments interviennent à nouveau, et leur alternance percante a quelque chose de la rumeur d'une foire.

Bertold Hummel

retour à la page précédente

Deutsch - English