commentaire pour opus 95d

retour à la liste

Marimbana pour marimbaphone, op. 95d (1992)

I. fließend

II. pochend

III. stockend

 

Première: 4 novembre 1992, Gerogia Southern University, Foy Fine Arts Building
Ney Rosauro

Durée: 8 Minutes

Maison d'édition: Zimmermann Musikverlag Frankfurt ZM 31100 / ISMN: M-010-31300-9

Thorofon CTH 2233

 

L'oeuvre fut compose en 1992 à I'intention du Brésilien Ney Rosauro.

La première section, très "fluide", constitue, par son mouvement de croches
ininterrompu et par I'utilisation à peine perceptible de fréquences toujours plus élevées, un mouvement perpétuel "africain". Cette section, à la mesure et à I'accentuation variables, se termine exactement une octave plus haut qu'elle n'a commence.

La deuxième section, "battante", se caractérise par la répétition d'un intervalle de seconde majeure (mi bémol/fa) qui sera ornemente de facon éminemment dramatique - un bref épisode interrompt le "battement de cœur", qui se répète encore 21 fois.

Le qualificatif "hésitant" détermine le déroulement de la troisième section, en forme de rondo, qui se ramène à trois éléments.

Bertold Hummel

retour à la page précédente

Deutsch - English