commentaire pour opus 95f

retour à la liste

3 Walzer (3 valses) pour piano à deux et quatre mains, op. 95f

I. Petite valse op. 95 f,1 (1994)

II. Une petite révérence op. 95f,2 (2001)

III. Valse de mariage op. 95f,3 (1998) début

 

Durée: 11 minutes

Maison d'édition: Schott Musik International ED 9898 / ISMN: 979-0-001-13976-2
www.notafina.de

Musicaphon M 55716

 

Avant-propos

Ces trois valses, composées à I'occasion de diverses cérémonies, font clairement allusion à leurs dédicataires; elles ne sont pas difficiles à jouer et sont caractéristiques de I'écriture de Bertold Hummel; I'une d'entre elles porte même sa signature musicale.

Kleiner Walzer (Petite valse)
Bertold Hummel composa les 67 mesures de la Petite valse àI'occasion du 67ème anniversaire de Inken, son épouse. Chez les Hummel, au matin de chaque anniversaire, on entonnait la 3ème strophe du choral "Lobe den Herren" (Loue le Seigneur). Le compositeur chantait et accompagnait au piano les membres de la famille qui en avaient plus ou moins envie. La valse commence par les dernières notes du choral.

Eine kleine Reverenz (Une petite reverence)
Paul Werner Scheele, évêque de Würzburg, prononça le panégyrique de son ami le compositeur pour le 7Oème anniversaire de ce dernier, au centre culturel de Gasteig à Munich. Dans son discours, I'eveque fit plusieurs allusions à la 2ème symphonie de Hummel, dite "Reverenza". Quelques temps plus tard, à I'occasion du 73ème anniversaire de I'évêque, le compositeur lui rendit la pareille avec cette "petite révérence" à trois temps, qui jongle avec celles des lettres de leurs deux noms pouvant être mises en musique1.

Hochzeitswalzer (Valse nuptiale)
La valse nuptiale fut jouée pour la première fois au bord du lac de St Wolfgang, en Autriche, lors de la soirée donnée pour le mariage de Stefan David Hummel, le fils du compositeur, avec Gabriele. A la manière d'une parabole, les deux parties de piano évoluent ensemble ou isolément, entre I'aigu et le grave, passant du majeur au mineur, avant de se rejoindre finalement dans un Ut majeur radieux.

Martin Hummel (Traduction: Christopher Hyde)

 

retour à la page précédente

Deutsch - English